dimanche 11 octobre 2015

https://www.youtube.com/watch?v=myzYPjLiieI

Un président d'une République comme nous l'avons toujours rêvé:
José Mujica Cordano, surnommé « Pepe Mujica » est le 40e président de la République Uruguayenne du 1er mars 2010 au 1er mars 2015. Agriculteur de profession, il est né à Montevideo au sein d'une famille modeste de fermiers d'origines basque (Biscaye) et italienne.
Avec cet homme de valeurs, le mot "président" prend une toute autre dimension. Authenticité, humilité, intégrité, intelligence sociale, respect, bienveillance, tolérance, passion, empathie, courage, audace, persévérance et transmission sont les valeurs de l'homme et cette liste n'est pas exhaustive. Des paroles et des actes authentiques ; une philosophie épurée réduite à sa plus simple expression, une connaissance plus par la voie du sensible et de l’entendement que par celle de l’intelligible. Une leçon de 10 minutes qui interpelle dans notre monde des valeurs perdues.
Avant d'arriver à la présidence, à 59 ans, il a passé quinze ans en prison (d’où il s'est évadé deux fois), dont neuf ans à l'isolement total et à la torture. Il a payé très cher son engagement chez les Tupamaros, la principale guérilla urbaine du pays, qui luttait contre la dictature.
José Mujica se distingue par son mode de vie, très éloigné du faste habituel de la fonction présidentielle. Délaissant le palais présidentiel, il habite la petite ferme de son épouse, "au bout d'un chemin de terre" en dehors de Montevideo. Il continue à y cultiver des fleurs avec son épouse, Lucía Topolansky, à des fins commerciales, et donne environ 90 % de son salaire présidentiel de 10.000 Euros à des organisations caritatives ou pour aider des "petits entrepreneurs", conservant pour lui-même l'équivalent du salaire moyen en Uruguay (environ 900 € par mois). Le couple présidentiel bénéficie de la protection de deux policiers à la ferme.
Son engagement va encore beaucoup plus loin : lors de la vague de froid qu'a subie le pays en juin 2012, il a immédiatement inscrit la résidence présidentielle sur la liste des refuges pour les sans-abris.
Son mandat a permis de consolider les acquis économiques et sociaux du gouvernement de gauche, en particulier en matière de croissance économique, d’investissements publics et de lutte contre les inégalités sociales. Par sa personnalité particulière, son ton franc et direct, son absence d’attachement aux biens matériels, José Mujica a marqué son mandat et a attiré l’attention des médias internationaux sur sa manière de faire de la politique.
Il est aussi un passionné d’anthropologie et de botanique.