dimanche 18 septembre 2016

Je redécouvre ce succès de COLDPLAY: VIVA LA VIDATraduction en français "succincte "des paroles! Intéressant!


https://www.youtube.com/watch?v=dvgZkm1xWPE

Je dirigeais le monde.
Les mers se gonflaient quand je le demandais.
Maintenant, je dors seul et ce qui me reste
Ce sont les rues que je balaie.

J’avais le talent  de rouler les dés
 Et j’observais la peur dans les yeux de mon ennemi.
J’écoutais  quand la foule chantait:
« Maintenant, le vieux roi est mort vive le roi »
En une minute je détenais la clé!
Mais bientôt, les murs se sont refermés sur moi,
Et je découvre que mes châteaux n’étaient bâtis
Que sur des piliers de sel et  des pilliers de sable.

J'entends les cloches de Jérusalem 
Chœurs de la cavalerie romaine qui chantent.
Soyez mon miroir, mon épée et mon bouclier,
Missionnaires sur un sol étranger.
Pour une raison que je ne peux expliquer,
Une fois partis, vous n’entendiez jamais
Un seul mot honnête de moi!
Ainsi je fus, quand je dirigeais le monde

Il eut un vent sauvage
Qui souffla les portes. A  travers 
Les fenêtres brisées vint le son des tambours.
Les gens ne pouvaient pas imaginer ce que j’étais devenu.
Les Révolutionnaires attendaient de poser 
Ma tête sur un plateau d'argent.
Juste une marionnette sur une corde solitaire
Oh, qui ne voudrait jamais être roi?

J'entends les cloches de Jérusalem,
Chœurs de la cavalerie romaine  qui chantent.
Soyez mon miroir, mon épée et mon bouclier
Mes missionnaires sur un sol étranger.
Pour une raison que je ne peux pas expliquer
Je sais St Pierre n’appellera pas mon nom
Jamais  je dis un seul  mot honnête 
Mais ce fut quand je dirigeais le monde

Entendez les cloches de Jérusalem!
Les chœurs de la cavalerie romaine qui chantent.
Soyez mon miroir, mon épée et bouclier
Mes missionnaires sur un sol étranger
Pour une raison que je ne peux pas expliquer
Je sais que St Pierre n’ appellera pas mon nom!
Jamais je ne dis un seul mot honnête.

Mais ce fut quand je dirigeais le monde!