mercredi 18 février 2015

Qu’importe le plongeon puisque nous surnageons à chaque fois, insouciants, à en faire pâlir de vertige le ciel.